top of page

Le gouvernement Trudeau brise ses engagements

Dernière mise à jour : 31 mars 2023

Communiqué de presse du CNC



Montréal, le 20 décembre 2022


Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) prend acte du fait que le gouvernement Trudeau brise ses engagements quant à la réforme de l’assurance-emploi. « Nous avons été patients et de bonne foi pendant plusieurs années, car le gouvernement était convaincant avec ses engagements. Les consultations auprès de la société civile l’ont été tout autant. Nous n’inventons rien », a déclaré Pierre Céré, porte-parole du Conseil national des chômeurs et chômeuses. « Mais là, c’est assez ».


En effet, le gouvernement avait promis une réforme de l’assurance-emploi dans quatre lettres de mandat de ses ministres responsables du dossier (novembre 2015, septembre 2016, janvier 2021 et décembre 2021) en plus de s’y engager dans sa plateforme électorale de 2021. « On nous a indiqué que la mise en place du plan de réforme de l’assurance-emploi aurait lieu à l’été 2022. Ensuite, on nous a parlé de l’automne, pour reporter ensuite ces annonces à décembre. Nous apprenons que la présentation devant les membres du cabinet, qui devait avoir lieu ce mois-ci, est maintenant reportée à février 2023. Est-ce qu’on nous prend pour des valises? Ce pelletage par en avant a assez duré. Nous avons compris : il n’y aura pas de réforme de l’assurance-emploi, encore moins de changements lors du prochain budget au printemps 2023. Leurs paroles n’étaient que du vent », a poursuivi le porte-parole.


Le discours du trône de 2020, la plateforme électorale de 2021 et les lettres de mandat de janvier et décembre 2021 mettaient également de l’avant la création d’une prestation d’assurance-emploi pour les travailleur-se-s autonomes et à la demande, une proposition qui va tomber à l’eau, à l’image des autres engagements. « Tout devient compliqué pour ceux qui ne veulent pas aller de l’avant, avec excuses par-dessus excuses. La réforme, ça aura été de belles phrases creuses. Mais nous, on n’y croit plus. Ils ne veulent pas la faire, fine : ne faites pas la réforme de l’assurance-emploi. Nous saurons quoi faire de notre côté », a conclu Pierre Céré.


 

Source : Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC)

Auteur Richelieu, Publié le 22 décembre 2022




25 vues

Comments


bottom of page